UNE MAUVAISE EXPÉRIENCE

Avis de Léo - CESEM - NEOMA Business School

  • Quel est, selon vous, le principal atout de ce programme ?

    Pas de commentaires


  • Quelle est, selon vous, la principale faiblesse de ce programme ?

    Pas de commentaires


  • Commentaires généraux

    Je n'ai fait que la première année du programme CESEM (track Asie) sur le campus de Paris pour l'année 2023-2024. Pourquoi ? Parce que: 1) Il y a un décalage entre ce que la formation promet et la réalité. 2 exemples pour illustrer. D'abord, le témoignage d'un élève mettait en avant le fait que les cours étaient dispensés la majorité en demi-classe (environ 25 élèves). Résultat: on se retrouve dans classe de 60, et je peux vous dire que c'est difficile à gérer un effectif pareil pour un prof et que vaut mieux pas se mettre au fond si on veut comprendre au moins un quelque chose. Ensuite, le programme met l'accent sur l'apprentissage des langues étrangères, en l'occurence moi le japonais car c'est ce que j'ai choisi comme destination à l'international. Au départ, on m'annonçait qu'on aurait 10h de cours par semaine LV1 (le japonais ici). Au final, on s'est retrouvé avec 3h seulement avec comme seul argument "vous n'êtes pas assez". Ils ont donc mis en place des cours "asynchrone", c'est-à-dire sans prof, où on doit travailler sur une plateforme e-learning qui ne donne même pas envie rien qu'à l'interface. Et attention ces cours "asynchrone" étaient aussi dans les autres matières, même s' ils représentaient beaucoup moins d'heures (environ 10% des heures total d'une matière). Pour le deuxième semestre ils ont au moins essayé de trouver une solution, que j'ai trouvé très sympa, puisque ils nous ont trouvé des cours à l'INALCO le samedi matin, mais en réalité personne n'y ait resté parce que le niveau de langue n'était pas le notre et avoir cours le samedi matin n'est pas la meilleure solution surtout quand on a prévu de partir des week-end bien à l'avance. 2) L'administration et les prof n’ont pas été à la hauteur de la réputation de l'école. Beaucoup d'élèves se sont plaints de l'administration, où la communication passait mal apparemment. Malgré la gentillesse des assistantes de programme, j'ai eu l'impression qu'elles devaient un peu se débrouillées alors qu'elles ne connaissaient pas grand chose du programme. D'ailleurs, ça peut arriver mais, un jour on est allé en cours et en arrivant le prof n'était pas là parce que l'administration n'avait pas prévenu le prof qu'il avait cours de matin là. En parlant de ça, je tiens à mettre en avant aussi le manque de professionnalisme de certains professeurs. Le professeur dont je viens de parler, qui devait nous enseigner une matière en anglais la "Data Analysis", a été incompétent. D'abord, le prof ne communiquait même pas avec nous en anglais. Il faisait ses explications en français, alors que sur le papier des cours sont censés être dispenser en anglais. De plus, le prof n'a pas su tout le temps nous aider quand on avait des questions, il était plus un surveillant qu'un prof puisque on travaillait en autonomie. D'ailleurs, après avoir été séparés en demi-groupe, des élèves ont été pénalisé pour leurs révisions car il a été de nombreuses fois absent. Au final, il a été viré de l'école. Ce n’est qu’un exemple, mais j’ai trouvé qu’en général les professeurs n’étaient pas à la hauteur (car ils sont plus des intervenants que des prof). 
3) L’ennui et la courte durée de l’année C’est sûrement lié à la discipline, mais j’ai quand même trouvé qu’on apprenait très peu de choses. Le rythme était trop lent selon moi, même s’il faut travailler à l’approche des examens. J’aurais voulu qu’on approfondisse plus les choses. Après cela peut plaire à certains… De plus, l’année a été vraiment très courte. Les cours ont vraiment commencé mi-septembre et on a finit le 18 avril. Après cette date, à nous de décider ce qu’on veut faire parce qu’aucun stage n’est obligatoire. Je trouve cela peu pour une école qu’on paye quand même 12 000€ l’année. Je veux rajouter deux choses: Je tiens à dire par expérience aussi qu’il faut avoir une vision long terme si on inscrit dans ce programme. Il faut penser au fait qu’on va passer deux ans à l’étranger. Je pense que cela implique beaucoup choses et qu’il faut être prêt mentalement même si partir loin de la France peut être beau. Aussi, j’ai cité que des points négatifs parce que l’expérience n’a pas été positive pour moi. Mais je peux souligner comme positif le campus qui est quand même moderne et il y a de quoi se restaurer (cafétéria et Italie 2 un centre commercial à deux pas du campus). D’ailleurs on peut utiliser les salles libres pour travailler. J’ai écris ce message pour aider ceux qui vont devoir faire un choix, mais aussi pour me plaindre un petit peu car je pensais que Neoma était une école de confiance. Je pense pas qu’il faut bannir de votre liste de choix Neoma, mais j’ai appris qu’il faut bien se renseigner, si possible avec des élèves des années précédentes, et poser un max de questions si on veut faire un bon choix.

Évaluation générale - CESEM à NEOMA Business School

3.0610

Moyenne générale

2.810

Pédagogie du programme

4.510

International

310

Vie étudiante

410

Réseau et insertion professionnelle

110

Retour sur investissement

  • 210

    Contenu académique du programme

  • 710

    Moyens pédagogiques (bibliothèque, WIFI, locaux)

  • 210

    Qualité des professeurs permanents

  • 110

    Qualité des intervenants professionnels extérieurs

  • 210

    Contrôle des connaissances, volume et répartition des cours, travail personnel

  • 710

    Reconnaissance internationale du programme

  • 210

    Accompagnement/aide si départ à l'étranger

  • 210

    Services aux étudiants (orientation, projet pro., scolarité, etc.)

  • 510

    Ambiance, cohésion dans la promo (projets, entraide, loisirs, associations)

  • 210

    Ville étudiante, logement (coût, accès, situation)

  • 710

    Réseau des anciens, contacts professionnels

  • 110

    Qualité du directeur de programme et notoriété de la formation

  • 110

    Êtes-vous globalement satisfait de votre formation ?

  • 110

    Referiez-vous le même choix de formation aujourd’hui ?

Commentaires